On vous donne tous nos conseils pour bien déguster votre rhum vieux. Sec ou mélangé, vous pourrez profiter de toutes les vertus dont le rhum bénéficie : des arômes souvent très fins et boisés, qui se marieront parfaitement avec d'autres ingrédients.

Retrouvez notre sélection de rhums vieux

Comment diluer le rhum ?

Si vous vous demandez comment diluer votre rhum vieux, que mettre dedans de manière à ne pas l'étouffer, nous sommes là pour vous aider.

Nous vous donnerons des conseils qui vous permettront de bien marier les saveurs et de pouvoir profiter au mieux de votre dégustation.

Les cocktails au rhum vieux

Le rhum vieux apporte des arômes très prononcés que d'autres types de rhums n'ont pas. En effet, il bénéficie de saveurs boisées, caramélisées, torréfiées, miellées, ou vanillées si c'est un rhum traditionnel, et de notes de fruits à coque, de fruits compotés, de notes toastées et épicées si c'est un rhum agricole. Plus un rhum vieillit, plus il se bonifie avec le temps. Cela veut dire qu'il acquiert des arômes supplémentaires au fil des années. Vous pouvez remplacer votre rhum blanc ou élevé sous bois par du rhum vieux dans tous vos cocktail, celui-ci apportera des notes boisées gourmandes très agréables. Si vous souhaitez réaliser des cocktails plus originaux, vous pouvez allier votre rhum avec du chocolat ou du café. Le rhum vieux est très agréable lorsqu'il est mélangé avec des fruits, comme de l'ananas, de la banane, du coco, de l'orange, etc. Vous pouvez réaliser toutes sortes de cocktails en y ajoutant votre rhum vieux.

Une valeur sûre : le planteur antillais. Dans une bouteille, ajoutez votre rhum vieux avec du jus d'orange, du jus de goyave, un peu de citron vert et de sucre de canne et régalez-vous. Vous pouvez aussi créer votre propre recette et remplacer le jus d'orange par du jus de passion, ou de pamplemousse. Ce mélange sera à la fois fruité, acide et sucré grâce aux fruits, avec quelques notes torréfiées et fumées. Un délice !

On ne vous a pas parlé du ti-punch au rhum vieux ?

Bien qu'il soit réalisé avec du rhum blanc à l'origine, vous pouvez parfaitement utiliser votre VO, VSOP ou votre XO pour réaliser cette recette. Comme on vous le disait, le rhum vieux se mélange très bien avec des fruits. Son utilisation ne pourra qu'être meilleure dans cette boisson typiquement antillaise. Alors à vos verres... Prêts ...savourez !


Bien déguster un rhum vieux

La dégustation du rhum vieux est très simple, mais elle demande un peu d'entraînement. Certains versent la bouteille dans un verre moutarde et commencent à le déguster, mais de cette manière, ils ignorent tous les arômes dont ils ne peuvent pas bénéficier avec cet alcool. On vous explique étape par étape, comment bien déguster un rhum vieux.

Le choix du verre

Le choix du verre est primordial pour la dégustation, il influencera l'aération de la cuvée et ainsi la perte ou non des arômes principaux. Évitez de sortir un verre avec une base large pour une dégustation à sec. Il vaut mieux privilégier les verres tulipes, qui ont une base affinée et une ouverture plus large.

LA FAVORITE - VERRE TULIPE - 9CL - LOT DE 6

CHEF & SOMMELIER - VERRE À PIED OPEN'UP AMBIENT - 16 CL - UNITÉ

Ce type de verre permet d'aérer le rhum sans lui faire perdre ses arômes. Vous pouvez tout aussi bien utiliser les verres de forme ballon, qui ont une ouverture plus rétrécie, ils permettront également de bien aérer la cuvée.

CHEF & SOMMELIER - VERRES À PIED À RHUM SPIRITS - 17 CL - LOT DE 6

Vous aurez l'occasion d'utiliser les verres cylindriques pour vos cocktails, car mélangé avec des fruits, on ne peut pas craindre la perte des arômes du rhum.

LA FAVORITE - Verres à cocktail - 29cl - Lot de 6 - Accessoires

CLEMENT - VERRE AURA - ACCESSOIRES

Une fois la quantité souhaitée de rhum versée dans votre verre, vous pouvez commencer à le faire délicatement voyager dans votre récipient. N'agitez trop fort votre verre, vous risqueriez de faire évaporer les saveurs du rhum. Il s'agit d'une aération délicate, qui vous permettra de commencer une dégustation visuelle, tout en permettant au rhum de dégager ses saveurs. En effet, on peut visualiser le rhum, sa robe, ses larmes, afin de voir s'il est gras, et commencer à imaginer son âge et sa provenance (si c'est une dégustation à l'aveugle). La robe du rhum peut avoir plusieurs nuances de couleurs, en fonction de son temps de repos en fût ou en foudre de chêne.

La dégustation olfactive

Une fois que vous avez bien visualisé et fait voyager votre rhum, vous pouvez commencer la dégustation olfactive qui est tout aussi importante que la dégustation en bouche. Vous pouvez rapprocher votre nez délicatement près du verre. Attention à ne pas plonger votre nez dans le verre comme on le fait pour le vin, il ne faut pas oublier que c'est un spiritueux qui a un degré d'alcool plutôt fort, vous pourriez absorber les vapeurs d'alcool sans réellement ressentir les arômes. Vous pouvez maintenant noter sur un carnet vos impressions, les premières notes perçues. Laissez bien reposer votre nez entre chaque bouffée, car vous pourriez être dénué de votre capacité olfactive à cause de la puissance l'alcool.

La mise en bouche

Ça y est. Après avoir humé les premiers arômes, vous pouvez passer à la dégustation en bouche. Pour la première gorgée, vous pouvez juste poser le verre sur vos lèvres pour en tirer vos premières impressions (des sensations épicées, suaves, boisées, etc.). Vous pouvez ainsi déguster votre rhum en petites gorgées, en prenant bien le temps de le mélanger avec votre salive afin de ressentir tous ses parfums. N'oubliez pas de noter sur un carnet ce que vous en avez pensé, vous pouvez comparer les arômes du nez avec ceux perçus en bouche, vous pourriez être surpris. Chaque dégustation reste évidemment subjective, on peut boire un rhum le vendredi et sentir des notes de vanilles, alors que le samedi on sentira plutôt les fruits.

Vous l'aurez compris, la dégustation du rhum, c'est tout un art. Et comme pour tout, ça demande de la pratique !

Bonne dégustation (avec modération, bien sûr !)


Le rhum, à quelle occasion ?

Il y a plusieurs occasions pour boire du rhum. Comme tous les spiritueux, c'est un alcool qui se déguste lors de moments agréables, synonyme de détente et de bien-être. Vous pouvez très bien consommer votre rhum lors de fêtes familiales ou entre amis. Mais si vous souhaitez une vraie dégustation comme des pros, il vaut mieux le déguster en petit comité. Aux Antilles, on boit du rhum pour beaucoup d'occasions, notamment pour les fêtes. Pour l'anecdote, une vieille tradition dit que l'on déguste un rhum après le décès d'un proche, en famille, pour oublier la douleur et se souvenir de bons moments. C'est une tradition à ne pas suivre au pied de la lettre bien sûr.

Quand boire un rhum ?

Tout dépend de comment vous le dégustez !

Un cocktail ou ti-punch peut se boire à l'apéritif avant le repas, ou lors d'une fête. Si vous dégustez un rhum sec, tout dépend du rhum que vous choisissez. En choisissant très suave comme un rhum de mélasse, on vous conseille de le prendre en digestif, il viendra parfaitement compléter un bon repas. Si c'est un rhum plutôt sec, avec du tanin et des arômes boisés vous pouvez aussi bien le consommer à l'apéritif ou en digestif.

PS : Le meilleur moment pour bien déguster un rhum et ainsi ressentir tous ses arômes, c'est lorsqu'on a le ventre vide. Mais attention à ne pas remplacer votre café du matin.

Est-ce que le rhum est bon pour la santé ?

Le rhum est bon pour la santé. Oui, mais comme pour tout : c'est à dire pas dans l'excès. Le rhum est bon pour le coeur, il permet aussi de diminuer le cholestérol. Le rhum est aussi utilisé comme médicament contre le rhume, à diluer dans une bonne tasse de thé avec une cuillère de miel et du citron pressé. C'est également un excellent antiseptique. Donc oui, le rhum a quelques bienfaits sur la santé. Mais sa consommation excessive peut réellement nuire à votre santé. Alors profitez, dégustez, mais jamais dans l'excès.

Pour en savoir +, découvrez notre article :

Comment utiliser son rhum vieux ?

Quelles sont les meilleures marques de rhum vieux ?