Filtrer par

Prix

Prix

  • 15,00 € - 165,00 €

Type de rhum

Type de rhum

Marque

Marque

Particularité

Particularité

Origine

Origine

Arômes

Arômes

Millésime

Millésime

Catégories

Catégories

Rhum blanc

Découvrez notre guide pour savoir Comment choisir son rhum blanc

Le rhum est une eau-de-vie originaire issue des Amériques. Tiré de la distillation de la canne à sucre fermenté. Le rhum blanc est parfois également appelé grappe blanche ou encore rhum-habitant dans les Antilles françaises. Il repose quelques mois en cuve inox avant d’être embouteillé pour « s’arrondir ». On dit que le rhum sort de l’alambic ou de la colonne, en référence aux deux principes de distillation communément utilisés dans les caraïbes. Ensuite il est ramené aux degrés de commercialisation souhaités par le maître de chais grâce à de l’eau de source ou à de l’eau distillée.

+ Lire la suite

Il y a 238 produits.

Affichage 1-48 de 238 article(s)

Filtres actifs

C’est en 1635 que les français installés dans les Antilles tentent d’introduire la canne à sucre. D’abord exploitée pour la fabrication de sucre, la culture de la canne à sucre ne s’avère pas très financièrement juteuse.

La production prend une autre dimension lorsqu’on découvre que le jus tiré de la canne fermentée au contact d’une source de chaleur fournit une boisson alcoolisée. Le père Labat entreprend en 1694 de distiller cette boisson et, après quelques changements, pris le nom de rhum, alcool désormais bien connu.

Comment produit-on du rhum blanc ?

Pour produire du rhum, nous avons tout d'abord besoin de l'élément clé de cette boisson, la canne à sucre. C'est une plante qui pousse dans les régions tropicales, principalement utilisée pour la fabrication du sucre. A partir du broyage de la canne, on peut choisir d'obtenir le vesou, le pur jus de canne à sucre qui permettra de produire du rhum agricole, ou alors la mélasse, le résidu sirupeux issu de la cristallisation du sucre qu'on utilisera pour la conception du rhum traditionnel.

Une fois la canne à sucre broyée, on extrait le résultat (le vesou ou la mélasse) qu'on met à fermenter pendant deux jours. Durant cette étape, on rajoute de l'eau, qui permettra d'alléger la teneur en alcool et ainsi de donner davantage de saveurs au rhum. On rajoute également des levures, des sortes de champignons qui se nourrissent de sucre et produisent de l'alcool. Ce sont ces levures qui vont accélérer le processus de fermentation.

Après ce processus de fermentation, pouvant aller d'un jour à plusieurs semaines, on va distiller ce résultat, c'est-à-dire séparer l'eau et l'alcool contenus dans la préparation. Cette étape peut être réalisée à l'aide un alambic à repasse (beaucoup moins utilisé aujourd'hui) ou dans des colonnes. Plus un rhum est alcoolisé, moins ses arômes seront prononcés. C'est la raison pour laquelle cette étape est indispensable, afin de pouvoir en tirer les meilleurs arômes possibles. Après la distillation, le rhum doit en sortir limpide, totalement cristallin. Un spiritueux idéal à déguster sec ou dans un cocktail.

Quels sont les différents types de rhums blancs ?

On distingue le rhum blanc traditionnel du rhum blanc agricole. En effet, lorsque la canne est broyée, on lui extrait du jus de canne à sucre pur, qu'on appelle le vesou. C'est ce qui permettra de produire du rhum agricole (né aux Antilles). Ce spiritueux apportera généralement des arômes de canne fraîche, de notes florales et végétales. Ce type de rhum est apprécié pour sa fraîcheur, il est surtout utilisé pour des cocktails ou en Ti-punch.

En revanche, le rhum traditionnel, lui est produit à partir de la mélasse, le résidu sirupeux issu de la cristallisation du sucre. C'est un produit plus économique et donc plus utilisé aujourd'hui par les distilleries pour la production de leur rhum blanc. Cet alcool offrira des arômes plus vanillés, torréfiés, il apportera de la sucrosité à vos cocktails.