Rhum Longueteau Guadeloupe

Rhum Longueteau

La maison Longueteau est une distillerie de rhum de Guadeloupe située à Capesterre Belle Eau dans le sud-est de l'île de la Basse-Terre. C'est seulement en 1976 que Capesterre de Guadeloupe devient Capesterre Belle Eau. Ce nom vient d'une expression de la marine militaire du 17ème siècle, "cab-est-terre" qui signifie terre exposée au vent d'est. "Belle Eau" fait référence aux magnifiques cascades de la rivière du Grand Carbet, de la Grande rivière de la Capesterre et de la rivière du Pérou qui descendent de la Grand Soufrière pour se rejoindre avant de se jeter dans la mer Atlantique. C'est dans ce terroir exceptionnel, et emplacement incroyable pour la culture de la canne à sucre et du rhum que se trouve la distillerie.

+ Lire la suite

Il y a 26 produits.

Affichage 1-26 de 26 article(s)
Rhum Longueteau - habitation rénovée

Rhum Longueteau - Tonneaux

 

La distillerie Longueteau, pas moins de 130 ans de rhum

Sur les neufs distilleries qui fument encore en Guadeloupe, la maison Longueteau est l'une des plus anciennes. C'est également l'une des dernières distilleries familiales de l'île. En effet, le domaine fut acheté par Henri Longueteau en 1895 à un de ses amis notaires qui l'avait lui-même gagné à une table de jeu ! Et oui, cette histoire est incroyable.

La crise de l'industrie sucrière donne naissance à la maison Longueteau

L'histoire de la maison commence par une période vraiment difficile pour la Guadeloupe mais plus généralement pour les Antilles françaises. En effet, la Guadeloupe connait une période dramatique entre 1884 et 1910, en particulier pour les distilleries de rhums. En l'espace de quelques années, le sucre de canne antillais se voit violemment concurrencé par le sucre de Cuba, Porto-Rico et Hawaï mais encore plus fortement par le sucre de betterave de métropole. Les récoltes de sucre de betterave sont plus constantes et surtout beaucoup moins couteuses à ramener pour la métropole.

Les exportations de sucre de canne et les prix s'effondrent, les domaines deviennent des gouffres financiers et les propriétaires vendent ou abandonnent les domaines. C'est à une table de jeu que le Marquis de Sainte-Marie jouera et perdra le domaine qui prendra le nom de Domaine du Marquisat de Sainte Marie.

Le sucre et le rhum

Il faut bien avoir en tête qu'il n'y a pas encore si longtemps la production de rhum était étroitement liée à celle du sucre. La Guadeloupe et la Martinique sont aujourd'hui particulièrement connues pour leurs pur jus de canne, on parle de rhum agricole dans les antilles françaises. Mais à l'époque le rhum était distillé par les sucreries qui souhaitait diversifier leur production et surtout exploiter leur mélasse (résidu issu du raffinage de la canne à sucre).

Longueteau et le rhum agricole

C'est pour cette raison qu'à la fin du 19ème siècle, la production de rhum ne devait pas vraiment être perçu comme un business d'avenir, sauf pour Henri Longueteau. Après s'être occupé du domaine voué à l'abandon, il décide de le racheter et de développer la production de rhum. Avec un premier choix stratégique qui va marquer l'identité des rhums de la maison jusqu'à aujourd'hui. Henri Longueteau décide de produire du rhum agricole, du 100% pur jus de canne issu directement du broyage de la canne et non de la mélasse. Cette décision importante et particulièrement structurante est la première d'une longue série. On peut dire que chaque génération apportera sa patte à l'identité des rhums Longueteau et toujours avec cette pointe d'audace nécessaire aux grandes décisions.


Rhum Longueteau - Photo de famille

La maison Longueteau, familiale et indépendante

Familiale, en effet, le domaine est dans la famille depuis 1895, actuellement il est dirigé par Nicolas Longueteau, François Longueteau Père et Fils. La famille est une des dernières familles indépendantes dans l'univers des distilleries antillaises.

On peut dire que cette indépendance a été conservé par l'acharnement et le travail, la distillerie a traversé le 20ème siècle et tous ses bouleversements au prix d'un travail acharné mais pas seulement. En effet, le domaine n'a jamais cessé de se transformer, de ce ré-inventer et c'est probablement ce qui fait le succès et la spécificité des rhums Longueteau aujourd'hui.

Des choix audacieux pour ne pas dire avant gardistes

Les rhums Longueteau sont connus pour être "les premiers à". Les premiers a avoir transformé leur domaine agricole de manière à être 100% autonome en production de canne à sucre. Les premiers à avoir sorti un brut de colonne, un brut de colonne ambré et vieux, les premiers à avoir distillé un parcellaire. Mais aussi les seuls à avoir conservé depuis 120 ans le fonctionnement à la vapeur de la distillerie. Pas d'essence, pas de pétrole, c'est la bagasse qui sert de combustible pour actionner le piston vieux de 87 ans. Il entraîne inlassablement les machines à chaque campagne depuis presque d'un siècle. L'énergie est complètement verte.

Que ce soit dans le choix de leurs outils de production, leurs convictions sur la culture de la canne à sucre, leurs expérimentations de nouvelles tendances ou leur approche marketing, on peut dire que la famille Longueteau a toujours franchi les lignes, dépassé les limites. Tous ces engagements et cette curiosité se retrouvent dans leurs rhums.

Rhum Longueteau - Photo de famille

Rhum Longueteau - champs de canne à sucre

Rhum Longueteau - Cuvée Genesis

Rhum Longueteau - Rhums vieux

Rhum Longueteau - Cuvée 125 ans

Les incontournables de Longueteau, ce qu'il faut avoir gouté

La gamme des rhums Longueteau est principalement riche en rhums blanc. En effet, même si le rhum vieux s'est taillé une petite place dans le rhum depuis quelques années, la tradition Longueteau reste le rhum blanc agricole mais c'est de moins en moins vrai.

La gamme Genesis devenue mythique

C'est la première fois qu'une distillerie commercialise un brut de colonne, c'est à dire un rhum agricole directement sorti de la colonne à distiller, sans réduction d'eau. Les distillateurs ont l'habitude de le gouter à la pipette pour évaluer la qualité de la distillation mais François et Nicolas décide de le mettre en bouteille. Le pari est vraiment risqué, il existait déjà un blanc à 62° mais le premier Genesis a été embouteillé à 73,25°, ça ne s'était jamais fait. 5000 bouteilles sont sorties avec l'espoir de les vendre dans les 5 ans, elles se sont vendues en 5 mois.

Une partie du blanc est mis en vieillissement chaque année, les premiers vieux de la gamme Genesis sont partis en quelques heures en Guadeloupe et en à peine 1 mois en métropole. Le Genesis est devenu une institution, un des produits emblématiques de la marque mais également un exercice de style. Peu de distilleries en Guadeloupe et même en Martinique n'ont pas sorti leur brut de colonne.

Les rhums blanc agricoles parcellaires Longueteau

Le domaine du Marquisat de Sainte Marie est divisé en 12 parcelles de canne d'un seul tenant, une configuration assez rare et particulièrement propice à la culture parcellaire monovariétal. En effet, chaque parcelle du domaine n'est planté qu'avec une seule variété de canne à sucre, soit de la canne rouge, plutôt fruité et floral ou de la canne bleue, plus sur les agrumes.

En 2014, Nicolas et François s'aperçoivent que le profil aromatique du jus de canne d'une même variété varie énormément de parcelle en parcelle selon l'humidité de celle-ci. Ils décident alors d'identifier chaque année des parcelles particulières pour les travailler indépendamment du reste de la production de manière à faire ressortir les spécificités aromatiques de chaque terroir.

Ce travail a donné naissance à la gamme Parcellaire, le Parcellaire 4 et le Parcellaire 1 de 2021 et le Parcellaire 11 et 12 de 2022.

Chez Longueteau on aime aussi les vieux

La maison s'est tardivement intéressé au rhum vieux, en effet, le sujet a commencé a en devenir un au début des années 2000. Puis l'idée de faire vieillir a de nouveau été abandonnée pour vraiment aboutir à une stratégie de vieillissement en 2012. Les premiers vieux de la maison nous sont accessibles au travers des cuvées Prélude, Symphonie et Concerto, a découvrir si vous le pouvez. On attend avec beaucoup d'impatience le Genesis XO.

Le vieillissement n'est pas seulement une question de volonté, il implique énormément de contraintes, le temps, l'immobilisation du rhum, l'espace de stockage, les choix et les assemblages. Les cuvées Symphonies sont pour le moment très confidentielles entre 1000 et 2000 bouteilles. La distillerie a commencé des travaux d'agrandissement des chais qui devraient leur permettre d'atteindre les 3500 fûts d'ici 2027. L'audace et l'esprit d'aventure de la maison Longueteau ne pourra que donner des rhums vieux exceptionnels, cette partie de l'histoire ne fait que commencer.

© Crédits photos - rhumlongueteau.fr ; @spphotographe