Filtrer par :

Prix

Prix

  • 4,00 € - 99,00 €

Type de rhum

Type de rhum

Marque

Marque

Particularité

Particularité

Origine

Origine

Arômes

Arômes

Millésime

Millésime

Catégories

Catégories

Rhum Arrangé

Découvrez notre guide pour savoir Comment choisir son rhum arrangé

Le rhum arrangé est une préparation à base de rhum blanc et de fruits frais ou d'épices. En effet, le principe est de faire macérer des fruits ou des épices ou parfois les deux plusieurs mois dans du rhum blanc. Certains vont jusqu'à y ajouter des graines, des écorces, des racines ou même des bonbons.

Originaire de La Réunion et populaire à Madagascar, le rhum arrangé s'est rapidement démocratisé aux Antilles et désormais très répandu un peu partout en France.

+ Lire la suite

Filtres actifs

Comment servir un rhum arrangé ?

Le rhum arrangé peut être dégusté tel quel, pourquoi pas avec des glaçons pour le rafraîchir et l'alléger légèrement au fil de la dégustation.

Si vous êtes amateur/trice de cocktails, il pourrait également être une excellente base pour des recettes fruitées et épicées. Attention cependant au mélange de saveurs, car les arômes des rhums arrangés sont très souvent prononcés, il ne faudrait pas qu'ils prennent le dessus sur votre composition. Comme souvent, le mieux est l'ennemi du bien, les recettes simples sont généralement les meilleures.

Quel degré d'alcool pour un rhum arrangé ?

Le degrés d'alcool et son équilibre avec le sucre est un véritable enjeux. C'est la que se joue votre recette. C'est la passion qui anime ceux qui inventent, expérimentent et ré-inventent les possibilités gustatives des punchs et des rhums arrangés. Il existe quand même quelques constantes. D'abord, le rhum blanc qui est généralement la base, même si rien n'empêche de choisir du rhum ambré. Rien n'interdit non plus l'utilisation du rhum vieux pour composer ou complété la macération d'un rhum arrangé, il faut reconnaitre que c'est beaucoup plus rare.

En ce qui concerne le choix du degrés d'alcool du rhum, il n'y a pas de consensus, les amateurs et les créateurs de rhums arrangés ne sont pas tous d'accord. Il y a plusieurs écoles, trois en fait.
La Première, est le choix d'un rhum a haut degrés d'alcool (minimum 55°) pour la macération des fruits puis une réduction par ajout du sucre. Les fruits ont la puissance du rhum.
La deuxième, est un rhum à 50°, plutôt discret, on perd assez rapidement le mordant du rhum, l'ajout de sucre est assez léger.
La troisième est l'utilisation d'un rhum plutôt destiné à la mixologie, très léger, un 40° qui permettra de très légèrement sucrer et obtenir assez rapidement un rhum arrangé très rond, vraiment sur le fruit. 

Des marques comme les Rhums de Ced, Arhumatic, ou Fisselier proposent des créations très originales. Chez les Ti arrangés de Ced, on va jusqu'à faire vieillir les rhums arrangés en fût ou sous l'eau en immersion dans de l'eau de mer !

Quels fruits dans le rhum arrangé ?

En effet, dans le rhum arrangé, le plus important est quand même le choix et surtout le mariage des fruits et des épices. Traditionnellement, on choisit des recettes simples, bien souvent les meilleures. Un ou deux fruits et une épice. Des compositions de fruits trop nombreuses ou trop complexes donnent des rhums arrangés difficiles à identifier et gustativement peu lisible. On vous conseille de faire simple, c'est la qualité des fruits qui fera la qualité du rhum arrangé

En général, les rhums arrangés classiques sont faits avec des fruits frais, très souvent tropicaux ou des épices comme la cannelle, le bois bandé, la vanille ou encore le gingembre. Mais de plus en plus de rhums arrangés sont créés en Métropole avec des fruits de saisons, c'est assez exceptionnel.

Enfin, la macération est variable, bien sûr, mais est souvent comprise entre 1 et 6 mois. Il y a deux écoles, à l'ombre ou en plein soleil, quoi qu'il arrive le vieillissement tropical reste une valeur sûre.

Comment faire macérer un rhum arrangé ?

Il existe des mélanges d'épices et de fruits déshydratés que vous pouvez laisser macérer dans le rhum de votre choix. Vous pouvez également acheter vos fruits, les découper puis les faire macérer. Nous vous conseillons d'essayer, vous vous amuserez à chasser votre recette et vos amis seront ravis. Nous vous conseillons de vous procurer des rhums en cubis, ils vous permettront dans un bon rapport qualité prix de faire toutes vos expériences.

Vous pourrez également faire confiance aux distilleries qui ont développé leur gamme de rhums arrangés, bien sûr avec leur rhum blanc mais souvent avec des recettes anciennes qui ont fait leur preuve en termes de dosage et surtout de qualité de fruits. Il ne faut pas choisir entre votre rhums arrangé et celui de professionnels, les deux sont très bien, il est important de prendre du plaisir. N'hésitez pas à découvrir, le rhum arrangé Damoiseau, Les Artisans Rhumiers ou les Ti Arrangé de Ced.

Vous l'aurez compris, il existe autant de recettes de rhums arrangés qu'il existe d'amateurs de rhum.

Comment accélérer un rhum arrangé ?

La clef de la réussite est la patience ! Un bon rhum arrangé est une préparation qui aura pris le temps de macérer, la liaison entre les ingrédients va se faire petit à petit et les arômes prendront toute leur place. Si vous réalisez votre rhum arrangé, nous vous conseillons de gouter régulièrement mais il faudra attendre plusieurs mois si vous voulez que le rhum et le fruit se rencontre vraiment. 

Il faut savoir que le vieillissement de rhum est trois plus rapide aux Antilles qu'en métropole, si vous êtes dans un climat continental, il faudra être plus patient. Plus votre macération sera importante, plus les arômes seront présents. Et ne ratez pas votre dosage de sucre, l'exercice n'est pas simple.

Si vous n'avez pas le temps, ou si vous êtes du genre plutôt impatient, n'hésitez pas à faire confiance aux professionnels, ils vous emmèneront sur des produits incroyables. Les marques qui vous proposent des recettes prêtes à déguster ont déjà pris le temps de laisser reposer la préparation qui est donc prête immédiatement pour vous.

Pourquoi mettre le rhum arrangé au soleil ?

C'est une technique connue aux Antilles pour accélérer la macération des fruits dans le rhum, le soleil aurait donc des vertus pour aider les impatients que nous sommes ! Mythe ou réalité scientifique ? Difficile de répondre, nous on part du principe qu'un peu de soleil des antilles ne fait jamais de mal !