Le rhum paille est un alcool très apprécié dans le monde entier, étant bien connu pour ses saveurs fruitées et gourmandes. Qu'il soit agricole ou traditionnel, c'est un rhum qui se déguste de plusieurs manières que nous allons vous développer ici.>

Retrouvez notre sélection de rhums ambrés

Peut-on boire du rhum ambré sec ?

Le rhum élevé sous bois se consomme le plus souvent en cocktails, mais il peut tout aussi bien se déguster sec, avec ou sans glaçons. Ce type de rhum comporte des parfums souvent légèrement boisés, liés à son jeune vieillissement en fûts ou en foudre de chêne. Il pourra développer plusieurs arômes en fonction du type de rhum (agricole ou traditionnel), de son ou ses origines, de sa méthode de fabrication et de son temps et son lieu de vieillissement. En effet, le rhum brun traditionnel (issu de la mélasse) a tendance a offrir des arômes vanillés, torréfiés comme le caramel, les fèves de cacao, le café, alors que le rhum agricole (élaboré à partir de pur jus de canne à sucre) va plutôt bénéficier de saveurs fruitées, vanillées, il est souvent reconnu pour sa rondeur et sa fraîcheur au nez et en bouche.





Comment boit-on du rhum paille sec ?

Choisir le bon verre

Pour bien déguster un rhum ambré, vous devrez choisir le verre adapté à votre méthode de consommation. Si vous le buvez en cocktail, vous pouvez choisir un grand verre en forme de cylindre, plus adapté pour les mélanges d'ingrédients. Si vous le buvez sec, nous vous conseillons d'utiliser un verre en forme de tulipe, un verre à pied au fond large permettant de concentrer les arômes au fond du verre. Sa cheminée rétrécie permettra de faire voyager le rhum sans faire évacuer tous les arômes dont il bénéficie.

Une dégustation pas à pas

Une fois que vous avez bien tous ces éléments en tête, vous pouvez déjà verser dans un verre adapté votre rhum, et ajouter un premier regard sur sa robe, ses larmes, etc. Vous pouvez ainsi épouser du regard cette cuvée, et constater les nuances de sa robe qui peut être dorée, paille, cuivrée, acajou, ou bien d'autres couleurs. Vous pouvez alors commencer la dégustation olfactive, en vous rapprochant délicatement du verre. Attention à ne pas humer trop fort, vous risqueriez de brouiller votre sens olfactif, et ainsi de ne pas pouvoir profiter de tous les arômes que vous offrent votre rhum ambré. N'hésitez pas à faire des pauses entre chaque bouffée, afin de reposer votre nez. Après chaque effluve, vous pouvez noter toutes vos impressions sur le rhum. Ses arômes, sa texture, son onctuosité, tout ce qui vous passe par la tête. Les ressentis peuvent évoluer au cours de la dégustation, c'est la raison pour laquelle il faut penser à bien noter toutes ses impressions.

Après cette seconde étape, vous pouvez démarrer la mise en bouche. Le rhum ambré (comme tous les autres sortes de rhums) se boit par fines gorgées. Vous pouvez commencer à le déguster lentement, en savourant chaque gorgée en bouche. De la même manière que pour la dégustation olfactive, vous pouvez noter vos impressions, et comparer avec les arômes du nez (s'ils sont toujours perçus ou pas du tout, s'ils sont plus prononcés, s'ils ont évolué, etc.). N'oubliez pas de répéter le même schéma, en prenant le soin de bien noter vos ressentis par rapport à ce spiritueux. Vos impressions sont bien sûr totalement subjectives, chaque être humain ne ressentant pas les goûts et les odeurs de la même manière. À vous de jouer, et bonne dégustation ! (avec modération)





Avec quoi diluer son rhum paille ?

Le rhum brun offre des arômes très fins et élégants, qui peuvent facilement se marier avec d'autres ingrédients. En effet, ce type de rhum est idéal pour vos recettes de cocktails, pour donner un peu de caractère à vos boissons fraîches, en y ajoutant des saveurs gourmandes. De nombreux cocktails sont élaborés à partir de rhum élevé sous bois, comme la Piña Colada, le Maï Taï, le Punch créole et beaucoup d'autres.

Il s'apprécie facilement avec des agrumes, qui apporteront de l'acidité et de la fraîcheur à votre boisson. Par exemple, on peut parfaitement mélanger son rhum brun avec du citron vert, des zestes d'orange ou de pamplemousse et même rajouter une cuillère de sucre roux. Le ti-punch des Antilles se prépare aussi bien avec du rhum blanc qu'avec du rhum élevé sous bois, qui apportera davantage des arômes boisés et caramélisés. C'est un alcool doux qui se marie très bien avec des fruits, comme de la banane, de la fraise, ou du melon. Certains le diluent même avec du jus de fruit, comme le jus d'ananas ou du jus d'orange. C'est un alcool qui bénéficie d'arômes prononcés et suaves, idéal dans vos préparations de cocktails. Vous pouvez remplacer le rhum blanc par cet alcool, en ajoutant du sucre de canne, des fruits et bien d'autres ingrédients. Si vous aimez les les sensations plus épicées, vous pouvez mélanger dans une recette votre rhum paille avec de la menthe, du gingembre, et même parfois certaines variétés de piment.



Le rhum ambré se boit-il frais ?

En fonction de sa méthode de consommation, il peut se boire frais. Attention ! Le rhum élevé sous bois se consomme à température ambiante, on vous déconseille de le mettre au réfrigérateur. SI vous le buvez sec, nous vous conseillons de ne pas ajouter de glaçons dans votre verre, cela pourrait diluer ses parfums avec de l'eau, et ainsi modifier le goût du rhum. En revanche, il vous le déguster dans un cocktail, vous pouvez y ajouter de la glace, afin d'apporter de la fraîcheur à votre préparation.

Pour en savoir +, découvrez les articles :

Comment utiliser du rhum ambré ?

Quelles sont les meilleures marques de rhum ambré ?